Veille Horizontale VS Veille Verticale

Illustration veille verticale vs veille horizontale

Temps de lecture : environ 10 min

La frontière entre les marchés est de plus en plus floue, on parle de voitures volantes, d’aliments réalisés avec une imprimante 3D, de lits de bébé reproduisant l’oscillation des voitures, etc. On parle aussi de digitalisation des métiers, avec les géants du monde du digital conquérant de nouveaux secteurs d’activités tels que les moyens de transports, d’hébergement, de paiement, d’assurance, d’alimentation, de livraison … Aucun secteur n’est épargné par ces changements, qui ont un impact sans précédent sur le monde actuel.

 

Les technologies passent d’un domaine à l’autre avec une rapidité fulgurante et produisent chaque fois une vraie révolution, mettant en difficulté les activités historiques.

 

Il y a quelques années, les marchés étaient silotés et il était très compliqué pour un nouvel acteur d’émerger, en raison des coûts d’investissements en infrastructure ou en recherche et développement. Les chaînes de valeur étaient connues, très bien définies et chaque acteur avait une place bien définie.

 

A cette époque, une veille dite verticale, c’est-à-dire de surveillance de son secteur d’activité, était parfaitement appropriée et efficace. Le marché évoluant très peu, la liste des concurrents et des technologies à étudier était répertoriée. La veille était alors « simple » à réaliser.

start-finish

De nos jours, il est impensable de s’intéresser exclusivement à son seul domaine, les marchés n’étant plus cloisonnés, tout devient alors possible, on peut très rapidement, passer de la position de leader à suiveur en quelques années seulement.


Pour identifier ces changements avant qu’ils n’impactent vos activités, il est essentiel de passer à une veille dite horizontale, c’est-à-dire de croisement des informations de différents secteurs d’activité en effectuant des recherches transverses.


Pour imaginer la charge de travail que demandent ces analyses transverses, imaginez une veille verticale comme un seul iceberg, répondant à la célèbre loi de Pareto, qui démontre que 80% des informations sont invisibles. Dans cette illustration, la veille horizontale, consiste à effectuer des analyses, non plus sur un seul iceberg, mais bien sur plusieurs, afin d’identifier des corrélations sous forme de signaux faibles annonciateurs de grands changements.

Illustration veille verticale vs veille horizontale

La veille horizontale démultiplie de manière exponentielle les axes de réflexion et d’analyse, ce qui offre un terrain de jeu quasi infini dans la possibilité de combiner plusieurs secteurs d’activité et plusieurs innovations technologiques.


Si l’on souhaite se lancer dans une telle aventure, l’utilisation des technologies d’intelligence artificielle et de datavisualisation sont indispensables, mais elles ne répondent qu’en partie au besoin. Il faut associer à l’usage de ces technologies, toute l’intelligence humaine et sa capacité à imaginer des associations improbables pour découvrir de véritables trésors d’innovation vous permettant de garder un temps d’avance sur votre concurrence.


Dans cette démarche de veille horizontale, l’association des cellules d’intelligence aux cellules d’innovation prend tout son sens et devient un réel avantage concurrentiel pour votre entreprise.

Thomas BINANT – CEO